Huiles Essentielles

Les huiles essentielles : La France en retard par rapport à son voisin belge

Un reportage de la chaîne de télé belge RTL Info a exposé un phénomène prenant de l’ampleur : là-bas, les huiles essentielles commencent à être utilisées par des hôpitaux grâce à leurs vertus thérapeutiques avérées.

 

Le ravintsara est-il la nouvelle star des thérapies alternatives de l’hiver ? C’est possible, puisqu’un nombre croissant de personnes s’intéressent à ces produits afin de soulager différents maux du quotidien, voire des maladies plus graves et sérieuses.

Selon l’aromathérapeute Tina Russilo que l’on peut voir dans l’extrait vidéo, les HE qu’elle utilise vont agir en synergie sur l’inflammation, la douleur et le retour veineux grâce à ses formules et massages. Leurs principes actifs pénètrent par la peau ou les poumons et leurs odeurs peuvent même égayer une chambre d’hôpital ou un couloir.

Toujours dans le même reportage au CHU de Liège, l’oncologue Christelle Pirson y a recours pour soulager les conséquences de la chimiothérapie sur ses patients. Elle avance qu’il y a maintenant des “bases scientifiques” notamment grâce à la technique de la chromatographie gazeuse pour mieux connaître leur composition. En effet, de plus en plus de recherches sont menées dans ce domaine et valident leurs effets bénéfiques.

Il convient toutefois de prendre des précautions lorsqu’on les utilise et toujours demander conseil à un professionnel pour bien traiter les symptômes. Les molécules aromatiques des huiles essentielles sont puissantes et peuvent occasionner des brûlures et autres effets secondaires indésirables si elles sont mal utilisées.

Le monde du bio pourrait grandement bénéficier de cette crédibilisation par des professionnels de la santé, même si leur démocratisation dans le milieu médical allopathique reste encore timide à quelques exceptions près.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*